Affinez votre recherche

Interview de Alex ROTIN

mercredi 12 avril 2017

Etoile Montante - Interview de Alex ROTIN

« Le luxe en toute simplicité, la générosité d’être soi-même »

 

 

 Age : 40 ans

 Origines : guyanais, chinois

 Taille : 1,77m

 Profession : styliste

 Signe astrologique : vierge

 

 

 Péché mignon : pâtisserie, ah oui la pâtisserie…

 Sport : la natation auparavant, mais plus rien maintenant…

 Film : Gandhi, oui je suis très pacifiste haha

 Destination de rêve : Le Japon, je n’y suis jamais encore allé !

 

 

 Sources d’inspiration : Aimé Césaire, Christian Lacroix, Mandela,YSL, Chanel

 Citation favorite : « Ce que l’on te reproche, cultive-le, c’est toi » - J. Cocteau

 Philosophie de vie : « paix et amour »

 Notre avis : En éternel spirituel, Alex dégage des ondes affectueuses et cherche toujours à être en harmonie avec son prochain.

 

 

 

Etoile montante dans la mode après avoir étudié à ESMOD et travailler pour Kenzo, Nina Ricci, Jean-Louis Scherrer, Montana ou encore Chanel, Alex Rotin compte aujourd’hui 21 collections.

Nous l’avons rencontré pour la première fois chez nous, dans la boutique principale de Sacrés Coupons où il y faisait tranquillement son shopping, depuis il ne nous a plus quitté et est devenu un ami de la maison ! C’est donc à notre tour de lui rendre visite dans son havre de paix, le « Rotin’s Home ».
C'est fin 2011 qu' Alex Rotin a ouvert, avec ses frères, un concept store « Rotin’s Home » en conjuguant leurs 3 compétences que sont : la pâtisserie, la mode et la comptabilité. C’est donc ici qu’Alex confectionne et commercialise ses créations (uniques et en série) dont la pièce maîtresse est le kimono.

 

On y a fait un p'tit tour, on vous montre ? (secret à garder ! on a craqué, et on a dégusté un cheese cake miaaaam #extase #extase #extase !)

 

 

SC : Pourquoi un concept store mi salon de thé mi boutique de vêtements ?

 

AR : Parce que je suis un grand gourmand (rires) ! Mais au-delà de ça, je trouve important de déculpabiliser les gens. C’est un lieu où ils peuvent discuter, prendre le thé, savourer des gourmandises tout en essayant des vêtements. Les vêtements sont en quelque sorte des gourmandises qui font tout autant plaisir que ce qu’ils mangent. On retrouve également ce côté coloré et enfantin tant dans mes créations que dans les pâtisseries qu’on vend ! C’est chaleureux, convivial, un moment de partage. Cet endroit est révélateur de personnalité et permet de mélanger les plaisirs.

 

SC : Comment et pourquoi la mode t’a-t ‘elle attiré dans ses filets ?

 

AR : C’est depuis l’âge de 6 ans, j’ai toujours voulu faire ça… C’est une vocation en fait haha ! Je dessinais des costumes de carnaval guyanais (Touloulou pour ceux qui connaissent). Mes parents nous y emmenaient le samedi soir, mes frères et moi, à l’arrière d’une camionnette, je me souviens. C’était incroyable, ludique, fantaisie avec beaucoup de couleurs. J’aime la lumière que dégageaient ces moments. Fascinant. *nostalgique*

 

SC : Quelles sont les valeurs que tu souhaites transmettre à travers tes créations ?

 

AR : Le partage, l’amour, le droit à la différence, les valeurs humaines, apprendre à ne pas juger, mais voir ce que les gens sont et d’accorder le droit d’être soi-même en dépit de l’avis des autres. C’est suivre sa mode à soi.

 

SC : Y-a-t ‘il un public visé par tes créations ou tout le monde y a droit ?

 

AR : Autant de femmes que d’hommes, peu importe leur corpulence. Ça va vraiment de 7 à 77 ans (rires) ! Une femme qui porte l’un de mes vêtements a souvent une vision d’elle-même qui est très forte. C’est ce que j’aspire à faire ! Pour moi la délicatesse n’enlève pas l’affirmation. Je pense que c’est ce que les femmes ont à apprendre aux hommes ! C’est-à-dire que tu peux être délicat et en même temps fort et puissant. La puissance n’est pas liée au côté viril.
 

SC : Où puises-tu l’inspiration pour tes créations ?

 

AR : Dans tout ! Un mouvement artistique, la nature, une idée politique, ça peut être une expo, un voyage. Ce sont souvent des thèmes que je vais détourner. La question que je me pose c’est : « Qu’est-ce que je vais faire s’entrechoquer pour me procurer une émotion ? »

 

SC : Tes créations reflètent-elles tes origines ?


AR : Ça va même au-delà de ça vu que mes origines sont diverses et variées et que mes références sont autant françaises qu’asiatiques qu’afro caribéennes, et en plus que je sois né dans un pays sud-américain ça fait une identité assez large ! C’est la notion d’identité qui est assez forte dans mon travail. Les gens le voient et le ressentent. Je suis un homme du monde qui est très terre à terre, je déteste le côté lisse des choses, le côté où il n’y a pas d’individualité dans le style. Pour moi avoir du style c’est affirmer une identité, donc forcément faire des choix. Et en fait, le non choix m’énerve dans la mode !

 

SC : Pourquoi achètes-tu tes tissus chez Sacrés Coupons ?

 

AR : J’ai découvert Sacrés Coupons par rapport au fait qu’il y ait toujours de très beaux imprimés, et surtout colorés ! Et ce que j’apprécie c’est le choix des tissus qui sont souvent très divers mais avec une sélection qui est attentionnée, qualitative, parce qu’il y a des tissus qui sont juste à tomber ! C’est devenu familial aussi haha. Toujours un plaisir de revoir toute l’équipe. Les choix des tissus de Sacrés Coupons me parlent. Je n’enlève jamais le fait qu’un créateur est au service des clients et non l’inverse ! Au final, faire des vêtements qui ne vont pas être portés, c’est sans intérêt !

SC : Si tu avais des conseils à formuler aux étudiants de mode aussi passionnés que toi, quels seraient-ils ?

 

AR : Restez vous-mêmes, N’existez pas dans le regard des autres sans d’abord exister dans le vôtre. Restez simple malgré les apparences et les superlatifs qui existent autour des gens de la mode. On est dans l’emphase nous, on travaille pour le paraître, mais c’est bien d’être soi-même avant tout. Je vis tellement hors cadre (rires) ! J’adore déranger, je ne me gêne pas pour être moi-même, c’est mon côté rebelle hein (rires). Donc soyez rebelles, arrêtez de suivre.

 

SC : Si tu avais 3 vœux et qu’un génie magique pouvait les exaucer, quels seraient-ils ?

 

AR : Bonne question ! Je suis tellement terre à terre (rires). Alors être au Japon à la minute, avoir des sous pour pouvoir m’acheter plein de tissus pour la prochaine collection, faire une escapade à New York et y voir ce qu’il se passe. Tout tourne autour du voyage. Je suis un citoyen du monde, je me sens bien partout. L’idéal c’est que je vive dans au moins 3 ou 4 villes différentes en même temps (rires). Mon travail parle aussi de voyage. Tout est question d’évasion à vrai dire.

 

 

Découvrir Alex ROTIN en vidéo !

 

 

Le contacter ou suivre ses actualités :

Email Alex ROTIN alexrotin.andco@gmail.com
Instagram Alex ROTIN https://instagram.com/alexrotin.andco
Twitter Alex ROTIN

https://twitter.com/AlexRotinAndCo

 

 

Laisser un commentaire
Envoyer
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris