Affinez votre recherche

Helena Rubinstein. L’aventure de la beauté

mercredi 24 octobre 2018

 

L'exposition Helena Rubinstein

L'aventure de la beauté

MAHJ - Musée d'art et d'histoire du Judaïsme - Helena Rubinstein, l'aventure de la beauté

20 mars - 25 août 2019 

 

On revient en force avec l'exposition Helena Rubinstein

C'est vrai que le blog est resté sur la touche quelques mois... Mais ce temps est revolu ! Parlons peu, parlons cosmétiques... 

Si on vous dit Helena Rubinstein, vous pensez à quoi ? Marque de maquillage ?

Oui, mais c'est avant tout la fondatrice de la dite marque. Impératrice de la beauté et entrepreneuse aguérie, 

autant de qualificatifs pour décrire cette femme d'affaires aussi ambitieuse que talentueuse.

Et c'est parti ! Cette exposition relate les étapes marquantes de sa ruée vers l'or... 

 

Helena Rubinstein, impératrice de la beauté (1872-1965)

 

L'exposition retrace son parcours sur 2 étages, sous forme de tableaux, documents, peintures, tapisseries, sculptures, organisés de façon chronologique. Voici un résumé !

 

Née à Cracovie, dans une famille modeste juive, Helena Rubinstein, de son vrai prénom Chaja, a fondé un empire cosmétique mondial auquel elle a donné son nom. C'est la première entrepreneuse à créer à la fois une culture et une industrie de la beauté. Sa curiosité et sa prédilection pour l'avant garde, l'ont conduite à se constituer une collection d'art exceptionnelle, ouverte à une grande diversité de cultures et d'approches artistiques

 

Tête bien faite et bien pleine, Helena place très tôt la science au service de la beauté. En compagnie de scientifiques et de dermatologues, elle est la première à classer la peau en trois catégories et à soumettre ses crèmes à des tests rigoureux. En complément des soins, elle prône une activité physique régulière et un régime équilibré.

 

Super ! Mais comment en est-elle arrivée là ?

 

 

La beauté est un pouvoir pour les femmes 

Virvoltant de ville en ville, au départ de Cracovie, elle s'émancipe à Vienne, puis finit à Melbourne. Là-bas, elle change son prénom en Helena, et travaille dans le magasin de ses oncles.

Elle connait la vie difficile, loin de s'imaginer de l'empire qu'elle créera plus tard... Et ce plus tard, on en vient !

Les fermières, à la peau abimée par le climat, admirent le teint sans défaut d'Helena. Ainsi, elle vente la crème que sa mère lui avait glissé dans ses bagages. Vous devinez la suite...

Elle lance alors un institut de beauté commercialisant la fameuse crème au nom de Valaze, "don du ciel" en Hongrois. S'ensuit la création d'un salon de beauté, et de bouches à oreilles, les clients affluent.

 

Les instituts et salons se multiplient en Europe (Londres, Paris) puis aux Etats-Unis, à New York. A Londres (1907), son instistut de beauté dans le quartier de Mayfair soigne les clientes de l'aristocratie et leur cree des lignes de maquillage : à l'époque, seules les prostituées et les actrices se fardent. 

 

Enfin, après un tour du monde bien mérité, elle finit par financer la construction du pavillon Helena Rubinstein pour l'art contemporain du musée d'art de Tel-Aviv, en raison du décès de son fils cadet Horace. 6 ans plus tard, la légende Helena s'eteint, à New York (1965). 

En 1973, Colgate-Palmolive acquiert la marque, la revend à Albi Entreprise qui la cède à L'Oréal en 1988. Fidèle à l'héritage avant-gardiste de sa créatrice, la marque reste attachée à l'innovation et l'émancipation féminine, et s'associe aux découvertes scientifiques les plus avancées. 

 

En conclusion ? 

Génie commercial, intentivité industrielle et recours à la recherche, sans oublier la prescience des évolutions de la société, ont permis à Helena Rubinstein, de faire migrer le maquillage vers tous les statuts sociaux, à travers le monde.

Et on finit cet article en "beauté" avec l'une de ses citations : "le travail a toujours été mon meilleur soin de beauté. Je crois au travail acharné qui chasse les rides de l'âme et de l'esprit".

 

Infos pratiques

Si vous êtes curieux, vous pouvez feuilleter le catalogue de l'exposition "Helena Rubinstein, l'aventure de la beauté" juste >> ici <<

 

Adresse : Hôtel de Saint-Aignan, 71 Rue du Temple, 75003 Paris

Site : billetrie en ligne par ici >> https://mahj.tickeasy.com/fr-FR/produits

Horaires :

  • Mardi, jeudi, vendredi : 11h-18h
  • Mercredi : 11h-21h
  • Samedi et dimanche : 10h-19h

Fermeture des caisses 45 minutes avant le musée.

Le musée est ouvert jeudi 30 juin de 11h à 19h (Ascension), dimanche 14 juillet de 11h à 19h (fête nationale).

Prévoyez 1h-1h30 de visite !

 

 

La Galerie Photos

   

                                                

Rédigé par Linda de chez Sacrés Coupons.

 

Laisser un commentaire
Envoyer
L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.
Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaître lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
J’ai compris